La première année d’études supérieures n’est pas un parcours du combattant

Si les questions d’orientation rythment les études dès le collège, est sont encore plus présentes une fois commencées les études supérieures. Parcours d’étude et parcours professionnel … Les étudiants passent leurs années post-bac à préparer leur avenir.

Le cap de la première année

La première année de fac est souvent une année charnière qui va permettre à de nombreux étudiants de se confronter aux dures lois de la vie étudiante :

  • Découverte des amphis, des cours magistraux, des TD, de la prise de note à vitesse grand V.
  • Présence en cours facultative et tentation de ne pas faire preuve d’assiduité
  • Tentation du monde extérieur (soirées, animations…)
  • Manque probable de méthodologie…

La réussite passe par un minimum de sérieux

La réussite au cours des premières années de fac passe donc principalement par l’envie et la motivation. Il n’est bien sûr pas question de se faire ermite (quoi qu’en fac de médecine…), mais d’être raisonnable. Une réelle assiduité aux cours est essentielle afin de s’approprier et d’intégrer les cours. Faire la fête est partie intégrante de la vie étudiante, il suffit d’être raisonnable.  Et enfin, le manque de méthodologie universitaire est rapidement comblé par l’investissement. Cela peut également s’acquérir avec un tuteur ou lors de TD dédiés.

La réorientation dans un parcours d’étude n’est pas une fatalité

Si l’erreur d’orientation à l’échec lors des partiels de première année peut être vécu difficilement, cela ne doit pas remettre en cause tout projet d’étude ou tout projet professionnel. Un redoublement n’est pas une fatalité, une réorientation non plus.

Dans un tel cas, l’essentiel est de se poser les bonnes questions : est-ce vraiment l’orientation que vous souhaitez ? Voulez-vous continuer dans cette voie ou vous réorienter ? Lorsque l’on identifie assez tôt une erreur d’aiguillage, il existe des programmes dit « tremplin », à l’instar de ce que propose l’institut IFF Europe, un établissement spécialisé dans les formations humanitaires, la solidarité internationale et l’orientation. Ces programmes permettent de continuer des enseignements généraux tout en construisant un projet d’étude et un projet professionnel solide.

Si la vie d’étudiant n’est pas un long fleuve tranquille, elle ne doit pas non plus être subie. Faites des choix raisonné, réfléchissez sérieusement à vos envies et à vos capacités, et n’hésitez pas à vous faire conseiller.