La réorientation post-PACES

On ne le souhaite à aucun, mais il est courant que les étudiants ne réussissent pas leur première année commune aux études dFormation métier de la santé - PACESe santé. Il faut reconnaître que la PACES demande une charge de travail et une discipline que tous les étudiants ne sont pas prêts à mettre en place. De ce fait, si vous réalisez que la PACES n’est pas faite pour vous, ne vous terrez pas sous le poids d’un échec qui ne doit pas être paralysant, et songez à des secteurs de réorientation.

Quelles options de réorientation après le PACES ?

Effectivement, envisager ces options de réorientation doit se faire très tôt : à la fin du premier semestre, il faut déjà s’inscrire pour passer certains concours (kiné, psychomotricien, etc…). Cela permettra de les passer en même temps que ceux de médecine, perspective généralement favorable. Tant que vos désirs s’inscrivent dans une des quatre filières proposées par les concours de P1 (médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique), il est toujours question d’orientation.

Cas 1 : résultats insuffisants

Si vous n’avez pas les résultats suffisants pour poursuivre vos études dans la voie que vous souhaitiez, c’est alors que l’on envisage une réorientation. Le but de cet article est de regrouper quelques idées de réorientation pouvant intéresser les étudiants en PACES.

Cas 2 : résultats au-dessus de la moyenne

L’étudiant ayant eu au-dessus de la moyenne à un de ses examens peut logiquement prétendre à des débouchés plus prestigieux que ceux ayant moins de 9 de moyenne. On leur proposera par exemple une MASS (licence maths et sciences sociales), un tutorat de mathématiques, ou même de retenter médecine en Roumanie (si si, la reconnaissance internationale du diplôme et le coût de la vie rentre cette démarche très à la mode).

Cas 3 : résultats juste en dessous de la moyenne

L’élève ayant des résultats juste en dessous de la moyenne peut se diriger vers une licence de biologie, un DUT, ou encore un BTS en laboratoire.

Cas 4 : les PACES ne sont pas pour vous

Quant à celui qui a appris que les PACES n’étaient vraiment pas pour lui, il peut commencer une licence de ce qui lui plaît. Malgré tout, s’il persiste à vouloir progresser dans le secteur de la santé, il peut tenter de passer les concours des écoles paramédicales. Mais opter pour un secteur complètement opposé est souvent, en plus d’une découverte, une excellente surprise.

Dans tous les cas, bonne chance pour l’obtention de votre PACES, et n’oubliez pas que cet article ne tend pas à vous persuader de quoi que ce soit ! Il s’agit seulement de prévisions, vous avez tout-à-fait la force de réussir !