Tout savoir sur le métier d’agenceur d’intérieur

A l’ère de la déco et du marketing, certains métiers on particulièrement le vent en poupe, à l’instar de celui d’agenceur d’intérieur au service des entreprises. Et pour cause, quel que soit le secteur, et plus encore dans le domaine du luxe et du haut de gamme, la bataille fait rage. Toutes les marques ont à cœur de se démarquer, de valoriser de leur univers et d’attirer les meilleurs clients à eux. Dans ce monde impitoyable, la décoration et l’agencement d’un boutique ou d’un restaurant prestigieux compte presque autant que la qualité des produits et des services proposes. La mission de l’agenceur dépasse donc finalement le seul cadre l’architecture d’intérieur.agencement d'intérieur

Un champ d’action et des univers variés

Le métier d’agenceur d’intérieur a cela d’intéressant qu’il touche à des univers divers et variés, tant par la typologie d’espaces qui seront à aménager, que la typologie des entreprises a accompagner ou que par la typologie de clientèle de ces dernières.

Agencement d’hôtels ou de restaurants ; aménagement de boutiques ou de magasins ; agencement de bureaux, de sièges sociaux, de banques ; aménagement de sites publics ou d’établissement de santé ; et parfois même agencement d’hôtels particuliers ou de villas… Les projets d’un agenceur se suivent et ne se ressemble pas. Et même lorsque l’on revient dans un univers déjà exploré, comme les grands magasins ou les hôtels de luxe par exemple, chaque projet et chaque client est différent. L’identité est évidemment différente, tout comme le projet et les envies.

Il n’est donc pas de routine dans le travail d’un agenceur d’intérieur haut de gamme (en savoir +). En contrepartie, ce dernier doit savoir suivre les tendances, avoir des idées, innover, faire preuve d’audace pour séduire des profils exigeants en réponse à l’exigence de leurs propres clients. Chaque projet doit donc être unique et singulier. Il doit sortir du commun pour approcher l’excellence.

Des savoir-faire multiples

L’agenceur d’intérieur est avant tout une personne riche d’idées et un excellent coordinateur. Il doit dans un premier temps faire preuve d’écoute, d’attention, d’analyse et de compréhension de ses clients et des enjeux qui se cachent derrière leur demande. Une demande émanent d’une entreprise ira en effet plus loin qu’un simple projet d’aménagement. Il pourra s’agir d’agencer des espaces de travail professionnel pour améliorer les conditions de travail des équipes et optimiser leurs performances. Dans le cas d’un magasin ou d’un restaurant, il s’agira d’améliorer l’expérience client, de faciliter le parcours d’achat, de créer une atmosphère propice à la consommation.

Une fois le projet compris et les enjeux cernés, l’agenceur devra être force de proposition, se montrer imaginative, ingénieux et pragmatique. Son projet devra être en adéquation avec les exigences, les envies mais aussi le budget de ses clients. Il devra permettre à ces derniers de se démarquer de la concurrence, de valoriser leur image de marque et d’appuyer le développement de leur activité.

L’agenceur d’intérieur doit enfin être un excellent coordinateur. En effet, sous la réalité de l’agenceur se cache souvent des corps de métiers distincts et complémentaires. En véritable maître d’œuvre, il organisera et synchronisera l’action des décorateurs, designers, merchandisers, ébénistes, peintres, électriciens… En bref l’ensemble des professionnels qui seront amener à intervenir sur le projet d’agencement. Ainsi, s’il existe quelques petites structures spécialisées dans l’aménagement des entreprises, la majorité des 1500 sociétés d’agencement d’intérieur en France compte 20 à 50 salariés.

Compte tenu de la diversité des métiers impliqués dans l’agencement des espaces, il n’est pas un unique parcours pour travailler dans l’aménagement d’intérieur. En revanche, pour coordonner les différents acteurs, un diplôme d’architecte d’intérieur ou des études dans le design et la gestion de projet sont des voies à privilégier.