Quelle formation pour devenir diagnostiqueur immobilier certifié ?

Alors que les Français ont une réelle passion pour l’immobilier, ils sont amenés à faire appel, pour leur projet de vente ou d’achat notamment, à une série de professionnels du secteur : agents immobiliers, banquiers, notaires… Mais également des acteurs à la dimension plus technique les diagnostiqueurs immobiliers. Et pour exercer leur métier et garantir la validité de leur travail et des documents fournis, ces professionnels doivent être certifiés. Mais comment devient-on diagnostiqueur ?

Diagnostiqueur, une profession réglementée

La mission du diagnostiqueur est essentielle dans le cadre des transactions immobilières. En effet, la constitution d’un Dossier de Diagnostic Technique (DDT) est obligatoire dans le cadre d’une transaction, et certains diagnostics immobiliers sont également nécessaires pour mettre en location une maison ou un appartement. En effet, ces diagnostics assurent à la fois la sécurité du vendeur ou du bailleur et assurant une information complète aux acheteurs et locataires sur la performance énergétique des biens, les émissions de gaz à effet de serre ou encore la présence d’amiante ou de plomb.

Pour la sécurisation des transactions comme pour la sécurité des occupants, la profession de diagnostiqueur immobilier est aujourd’hui réglementée afin de garantir l’expertise des intervenants. Ainsi, l’article L271-6 du Code de la Construction et de l’Habitation précise que le diagnostiqueur doit être certifié par un organisme accrédité COFRAC.

Les étapes clé de la formation en diagnostic immobilier

Afin de garantir une compréhension des problématiques du bâtiments ainsi qu’une expertise sur chacun des points diagnostiqué, la formation de diagnostiqueur immobilier s’appuie sur d’indispensable prérequis ainsi qu’une série de formations courtes :

Prérequis

Ainsi, afin de prétendre à la certification de diagnostiqueur, il faut pouvoir justifier d’au moins trois ans en tant que technicien ou agent de maîtrise dans le secteur du bâtiment ; ou d’une formation supérieure de deux ans minimum dans le domaine des techniques du bâtiment ; ou faire la preuve de l’expertise requise au métier de diagnostiqueur dans un autre pays de l’union européenne ; ou encore faire la preuve de connaissance équivalente et garantissant l’expertise requise.

Sans l’un ou l’autre de ces prérequis, le candidat devra suivre une formation longue de diagnostiqueur immobilier permettant d’obtenir un titre professionnel de niveau 5.

Une série de certification par pôle de diagnostic

Sur la base de ces prérequis, le candidat diagnostiqueur devra passer une série de formations courtes avec certification en fonction des différents pôles de diagnostic qu’il sera ainsi amené à réaliser : formation au diagnostic amiante, formation au diagnostic plomb, formation au diagnostic électricité, formation au diagnostic gaz, formation au diagnostic termite, formation au diagnostic de performances énergétique (DPE), formation loi Carrez pour la mesure des surfaces…

Organismes et cessions de certifications

Les certifications de diagnostiqueurs sont délivrées par l’un des 13 organismes de certifications accrédités COFRAC. Des sessions de certifications sont régulièrement organisées par ces organismes

Vous souhaitez devenir diagnostiqueur immobilier ? N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’organismes de formation et organismes certifiés afin de définir le meilleur cursus selon votre niveau de formation et votre expérience professionnelle.